*** Vous êtes intéressés par le sanitaire et le social, l'AFPAM vous propose des formations ***
 
  
Qui sommes nous ? • Formations à thèmes • Votre situation • D.E.A.V.S. • La VAE • Prépas du social
Accès adhérents  

L'AFPAM
Historique
Objet de l'association
Statistiques 2012
Nos partenaires
L'équipe
Les locaux
Contactez-nous
Bref historique de l'AFPAM
 

On pourrait presque dire que si l’Aide à Domicile (en tant que service aux personnes) n’avait pas existé, l’AFPAM n’aurait pas vu le jour.

Les premiers services d’aide ménagère aux personnes âgées apparaissent dans les années 1950 (le premier service de travailleuses familiales a démarré en 1920).
 

L’Aide Ménagère est financée par l’Aide Sociale

C’est donc à partir d’un secteur privé associatif, animé à l’origine par des bénévoles, sans obligation légale, financé par des crédits aléatoires que l’Aide Ménagère va se développer en grande partie à travers une prestation en nature, c’est-à-dire un service effectif.

A Paris, ce sont les dispensaires privés et les communautés religieuses qui vont porter ce mouvement.

Le rapport Laroque en 1962 va inscrire le premier discours sur la vieillesse et dessiner une politique globale visant l’intégration des personnes âgées dans la vie sociale.

1970 L’Aide Ménagère est financée sur les fonds d’ action sociale de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) –régime général de la sécurité sociale- puis par d’autres régimes de retraite.

La prestation d’Aide Ménagère à domicile se développe au sein de nouvelles associations d’aides ménagères créées à cet effet ou de bureaux d’aide sociale (aujourd’hui CCAS).

C’est dans ce contexte que l’assemblée constitutive de l’association pour la formation professionnelle des aides ménagères s’est tenue le 28 décembre 1972.

C’est Monsieur Jean MAUME, alors président de l’Union des Fédérations des Associations de Soins et services à Domicile (UFASSAD) qui est à l’origine de ce projet de création.

La nécessité de création d’un organisme de formation pour ce qu’on appelait alors les aides ménagères, vient de la loi du 16 juillet 1971 sur la formation professionnelle continue. Cette loi fait obligation aux associations d’ Aide Ménagère employant plus de dix salariés de cotiser à raison de O.80% sur les salaires de 1972 versé aux aides ménagères pour la formation professionnelle de ces dernières.

Les formations organisées par l’AFPAM sont destinées à des personnels de Paris et d’Ile de France.


D’octobre 1973 à décembre 1976

888 stagiaires ont bénéficié des formations de l’AFPAM (39 stages) et 21 338 heures de formation.
 


1981

Les services de soins infirmiers à domicile sont financés par un forfait journalier.

1983
 

Convention collective des organismes d’aide et de maintien à domicile.
 

1988
 

Création du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide à domicile (CAFAD)

L’AFPAM obtient un agrément du ministère pour former les aides ménagères à ce diplôme. Dès lors, ces professionnelles vont être intitulées: aides à domicile. Ceci n’est pas sans créer une confusion entre la prestation et le titre professionnel.

Pendant cette période, l’AFPAM propose des formations théoriques, des formations techniques principalement aux aides à domicile mais également – en proportion moindre – aux personnels d’encadrement des services qui les emploient : associations ou CCAS.
 

De 1976 à 1995
 

De 300 à 400 stagiaires sont formés chaque année et l’AFPAM réalise une moyenne de 10 000 heures de formation par an dans ses locaux ou dans des salles louées à Paris.

 

Depuis 1995
 

L’activité de l’AFPAM n’a cessé d’augmenter répondant logiquement aux besoins d’enrichissement de compétences des salariés du secteur de l’aide à domicile.
 

2000
 

L’AFPAM qui avait ses locaux devenus trop exigus en Seine Saint-Denis s'installe à Paris XXème dans un local de 300 m² et peut être en mesure de répondre aux besoins croissants en formation des salariés en proposant une infrastructure et un plateau technique plus adaptés.
 

2002
 

Création du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) par le ministère de l’emploi et de la solidarité. L’AFPAM demande et obtient de la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales son agrément pour préparer des stagiaires à ce diplôme. Le DEAVS devient le premier diplôme de travail social qui se prépare sous forme modulaire.
 

2003
 

Création de la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour le diplôme d’ Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale, premier diplôme de travail social à pouvoir être demandé par la VAE.

L’AFPAM constitue et forme une équipe pédagogique spécialisée pour réaliser l’accompagnement à la VAE pour le DEAVS.

Aujourd’hui l’AFPAM  est porteuse de nombreux projets de développement (l'accompagnement à la VAE pour le CAFERUIS et la VAE pour le DEAS) et souhaite participer activement à la professionnalisation des secteurs social et médico-social (stages développés vers les personnels des établissements d'accueil pour personnes âgées) afin de dispenser aux bénéficiaires des prestations de qualité.

 





 

Accompagnement à la V.A.E. pour le D.E.A.V.S
Vous devez rendre le LIVRET 2
LE 26 Juin 2014
En savoir plus





Accompagenement à la V.A.E. pour le D.E.Aide Soignant
Date de dépot livret 2 :
avant le 04 Juin 2014
En savoir plus




Accompagenement à la V.A.E.
pour le D.E. Aide Médico-Psychologique (AMP)

Date de dépot livret 2 :
avant le 10 JUIN 2014
En savoir plus






Accompagenement à la V.A.E. pour le CAFERUIS

Date de dépot livret 2 :
avant  SEPTEMBRE 2014
En6savoir plus
 





 
Qui sommes nous ? • Formations à thèmes • Votre situation • D.E.A.V.S. • La VAE • Prépas du social